Semaine nationale de la création-transmission
d´entreprises artisanales

Semaine nationale de la création-transmission
d´entreprises artisanales du 13 au 20 novembre 2015

semaine nationale de la création-transmission
d´entreprises artisanales du 13 au 20 novembre 2015

Communiqué de presse

Semaine nationale de la création transmission : sept jours pour construire son avenir dans l’artisanat

Chaque année, ce sont près de 100 000 Français qui créent ou reprennent une entreprise artisanale. Accompagnés par les CMA, 76 % d’entre eux franchissent avec succès l’étape des trois années. Afin de sensibiliser les créateurs et les repreneurs potentiels, les chambres de métiers et de l’artisanat organisent partout en France du 13 au 20 novembre, la semaine nationale de la création/transmission.

  • une semaine pour mettre en avant la création/transmission d’entreprise, projets ambitieux qui méritent d’être valorisés. Créer son entreprise est aujourd’hui beaucoup plus simple mais une véritable politique de sensibilisation à la création d’entreprise est nécessaire : c’est un changement culturel fort d’inculquer que de se mettre à son compte est une solution. La transmission d'entreprise, elle, représente un réel enjeu économique : des milliers d’entreprises artisanales seront à reprendre dans les années à venir ! L’enjeu est vital en termes d’emplois, de transmission des savoir-faire ou encore d’aménagement du territoire.

  • une semaine pour promouvoir l’offre d’accompagnement du réseau des chambres de métiers. Tous les porteurs de projets pourront bénéficier de conseils complémentaires lors de tables rondes auxquelles participent avocats, experts comptables, banquiers, assureurs, organismes sociaux. Premier réseau d’accompagnement des créateurs repreneurs, les chambres de métiers œuvrent pour la pérennité et le développement des entreprises artisanales.

  • une semaine pour informer des solutions de formation et de financement : les universités régionales des métiers (URMA) proposent des cursus rapides, et sur mesure (www.e-urma.fr) et la Siagi, société de cautionnement mutuel de l’artisanat et des activités de proximité, organise l’accès au crédit de ceux qui créent, reprennent ou développent une entreprise artisanale.

Malgré des difficultés, le secteur de l’artisanat continue d’offrir de nombreuses opportunités. Les perspectives ouvertes par le développement durable en sont d’excellents exemples. « Créer ou transmettre dans l’artisanat, c’est possible ! ». Il n’y a plus d’excuses pour ne pas rejoindre la Première entreprise de France !

Contact

APCMA
Elisabeth de Dieuleveult
01 44 43 10 96
presse@apcma.fr